Ateliers et formations

Voir le calendrier

Le 21 août : Atelier-conférence-expo : Guérir le traumatisme… et devenir soi-même !

L’IoPT (Identity oriented psychotrauma therapy) est fondée sur la théorie et la pratique développées par le Professeur Franz Ruppert durant les 25 dernières années.

Sa théorie est basée sur une compréhension très spécifique du traumatisme : ainsi, les événements traumatiques (naissance compliquée, violence sexuelle, etc.) provoquent une fragmentation de la psyché dont découlent des stratégies de survie mises en place par chaque être humain afin de maintenir loin de soi le souvenir de l’événement traumatique. Ces stratégies de survie ont un impact majeur sur notre épanouissement personnel, sur notre capacité à entrer en relation avec les autres ainsi que sur nos choix professionnels.

Dans cet atelier-conférence, nous présenterons pour la première fois en France la « méthode de l’intention » développée par Franz Ruppert et basée sur les constellations familiales de Bert Hellinger. Elle représente un moyen unique d’explorer et de révéler les fractionnements psychiques ainsi que les traumatismes transgénérationnels. Elle permet d’intégrer les événements traumatiques de notre passé afin de renoncer aux stratégies de survie pour nous rapprocher de nous-mêmes.

Si le public et le cadre s’y prêtent, nous proposerons une mise en pratique de la méthode en groupe.

Une exposition des œuvres de l’artiste franco-sénégalais Mamadou Ba alias Maba accompagnera cette conférence : découvrez un univers de formes et de couleurs autour des thèmes de la féminité, de la richesse spirituelle de l’être humain et de la communion des âmes dans le tourbillon universel de la vie…

 

Les parcours des intervenants :

> Isabelle Guibert

Née en 1970 en France, Isabelle Guibert vit à l’étranger depuis plus de 25 ans (Angleterre, Argentine, Autriche). Outre son travail d’enseignante à l’Université d’Innsbruck, elle coopère régulièrement à divers projets en Afrique, Amérique Latine et France. Ses domaines d’enseignement sont les langues étrangères (français, espagnol), ainsi que la paix et la transformation de conflit. En tant que facilitatrice, sa plus profonde aspiration est de créer un espace hospitalier au sein duquel ses participant/es peuvent se connecter eux/elles-mêmes et explorer leurs potentiels. Ses principaux intérêts : traumatisme et mémoire ; formes de communication et expression ; éducation non conventionnelle et peace education. Elle a étudié à Nantes, Oxford et Innsbruck (Maîtrise d’Anglais et Master en Peace, Development, Security and International Conflict Transformation).

Concernant le travail autour du traumatisme : Depuis 2009 elle a effectué des recherches sur l’amnésie comme conséquence du traumatisme à l’exemple de la dictature argentine (1976-1983). Elle est intervenue à ce sujet dans la conférence « Le traumatisme et la mémoire. Témoins, récits et silence » (Ambassade Argentine, Paris, 2014). Elle a découvert en 2012 la méthode des constellations auprès d’Albrecht Mahr (Allemagne) et a approfondi ce travail auprès de Franz Ruppert (Allemagne, 2015) et Mira Tveitane (Norvège, 2016). En 2016-2017 elle a organisé divers ateliers pour Mira Tveitane à Innsbruck. Actuellement, elle se forme en psychotrauma-thérapie orientée sur l’identité (F. Ruppert).

> Gabriela Schild

Gabriela Schild est une réalisatrice et scénariste franco-autrichienne, née en 1991. Après ses études à la Factory International Film School de Lyon et à l’École de Cinéma et de Télévision du Québec, elle s’installe à Vienne et se forme auprès de réalisateurs du cinéma d’art et d’essai autrichien tels que Jessica Hausner et Götz Spielmann. A partir de 2015, elle s’oriente vers le film documentaire.

Dans le cadre de divers projets, qui l’ont amenée sur plusieurs continents, elle est à maintes reprises confrontée à la question de l’héritage et du traumatisme transgénérationnel, qu’elle explore par la suite à travers l’étude de l’œuvre de C.G.Jung ainsi qu’en psychotrauma therapy auprès de Mira Tveitane (Norvège) et Franz Ruppert (Allemagne). Le modèle que ce dernier a développé à propos du fractionnement de la psyché dû aux traumatismes, reflète avec justesse les observations qu’elle a pu faire dans son travail sur le terrain ainsi que dans sa propre vie. Elle se forme actuellement au métier de psychothérapeute en Autriche et à la Identity oriented psychotrauma therapy proposée par Franz Ruppert à Munich. Elle souhaite allier ces deux domaines professionnels dans le futur.

> Mamadou Ba

Mamadou Ba, dit MaBa, est un sculpteur et peintre franco-sénégalais de renommée internationale fondateur de l’art Kangaado. Etabli à Innsbruck en Autriche depuis 2012, il a développé un univers de formes et de couleurs autour des thèmes de la féminité, de la richesse spirituelle de l’être humain et de la communion des âmes dans le tourbillon universel de la vie.
Dans son approche artistique, MaBa a développé l’art Kangaado (« le fou » en Pulaar, une langue africaine), reposant sur la récupération d’objets communs et de matériaux simples tels que le métal et le bois. Les messages de ses œuvres tournent autour du développement de la sagesse du cœur et de l’incarnation de l’absolu dans le vivant

La candeur et la simplicité de son art lui ont notamment valu le 2ème prix du Fondation Cuomo des jeunes plasticiens en Monaco en 2008, rendant ainsi hommage à son illustration de la culture sénégalaise dans la diaspora.

Son site : http://www.maba-art.com/

Réserver un atelier le 21 août : atelier-conférence-expo : guérir le traumatisme… et devenir soi-même !