Posted on

Petites informations utiles pour le bien-être de tout petit

Acheter un tapis de sol

C’est votre meilleur investissement ! C’est l’accessoire qui sera le plus bénéfique pour votre enfant. Il sera libre de tous ses mouvements et pourra s’exprimer librement dans l’espace. 

Aïe, les chaussures trop tôt

Évitez de mettre à votre enfant des chaussures rigides trop tôt, tant que la marche n’est pas acquise. Les chaussures rigides bloquent le mouvement de ses pieds et de sa voute plantaire. Les petits muscles intrinsèques du pieds ne peuvent donc pas se développer correctement. Préférez les chaussons souples ! 

Des vêtements qui permettent le mouvement

Les tous petits ont besoin de liberté de mouvements, ils doivent être à l’aise pour effectuer tous les gestes qu’ils souhaitent. Des vêtements trop serrés, des robes pour les petites filles qui marche à 4 pattes (qui se prennent ensuite les genoux dedans) ce n’est pas l’idéale. 

Position assise/debout

Chaque enfant passent par différentes étapes motrices avant de se lancer lui même dans la découverte de la verticalité et de la marche. 

Chaque étape est importante et peut s’acquérir sans aide extérieur (passage sur le ventre/ ramper/ 4 pattes/ verticalité/ marche). 

Laissez vos enfants faire leurs propres découvertes motrices. 

Si votre enfant ne peut pas encore se mettre assis seul, ne le positionnez pas assis calé entres plusieurs coussins: ses muscles dorsaux ne sont pas encore assez fort ! 

Le plat ventre

La position sur le ventre est très importante car elle va permettre à l’enfant de renforcer les muscles de son dos et de son cou. Cette étape est primordiale pour un bon apprentissage de la marche. Oui, vous pouvez mettre votre bébé sur le ventre dès 2 mois !! L’idéal c’est de lui proposer cette position lorsque vous le changez. Vous le faites passer de la position sur le dos à la position sur le ventre en le faisant rouler sur le côté (éviter de le poser directement sur le ventre. En le faisant rouler, l’enfant mémorise le mouvement qu’il doit faire et il saura le reproduire par la suite). 

Quelques secondes suffisent, plusieurs fois dans la journée. Par contre, ne laissez pas votre enfant dormir sur le ventre. 

S’il s’endort dans cette position, replacez-le sur le dos. 

Bannir le youpala ou le trotteur

Pourquoi ? 

Le bassin de l’enfant se retrouve bloqué et des dysfonctions viennent se créer par la suite. L’enfant est sur la pointe des pieds et il se déplace vite ce qui lui donne une fausse idée de la marche. Cela provoque de mauvais appuis lors de l’apprentissage de la vraie marche ainsi qu’une mauvaise appréciation de l’espace qui l’entoure. 

En cas d’accident, il peut causer des traumatismes crâniens importants. Le youpala est interdit à la vente dans plusieurs pays. Mais chez nous, il trône encore dans le top des ventes !!! 


Claire Devalance et Marie Pasquier-Mavridis

Vous avez des questions, hésitez pas à nous contacter, Sarah ou Delphine vous répondront du mieux possible !


En savoir plus sur Claire Devalance (ostéopathe DO)

Prendre RDV avec Claire Devalance

En savoir plus sur Marie Pasquier-Mavridis (ostéopathe DO)

Prendre RDV avec Marie Pasquier-Mavridis

Posted on

L’hypnose prénatale pour bien vivre sa grossesse et se préparer à la naissance

Utiliser l’hypnose pendant la grossesse permet de profiter pleinement de sa grossesse en toute sérénité. En permettant de résoudre les petites difficultés mais aussi les problèmes plus importants, l’hypnose contribue à la création du lien avec le bébé et permet d’aborder paisiblement la naissance.

Les différents apprentissages d’autohypnose permettent d’accoucher avec un maximum de confort. L’hypnose permet de mieux gérer la peur de l’accouchement, l’anxiété de l’hospitalisation, les phobies, le stress et de faciliter ainsi le quotidien des mamans.

Par ailleurs, les techniques d’hypnose pourront permettre une meilleure récupération après la naissance (par voie basse ou par césarienne), le contrôle des saignements, une meilleure cicatrisation, un bon état d’esprit et faciliteront l’allaitement.

J’accompagne depuis des années des femmes qui donnent naissance à leur bébé et ce n’est qu’à travers l’hypnose que j’ai trouvé une réelle aide pour soulager les douleurs et les angoisses.

L’hypnose prénatale est un outil précieux pour accompagner la femme enceinte. Elle aide les futures mamans à mieux maitriser leur corps et leurs émotions. Il est nécessaire de redonner aux futures mères confiance en elles et en leurs capacités à enfanter.

Cette meilleure maîtrise du corps et de la douleur, réduit les risques d’interventions médicales et permet de diminuer la durée du travail.

S’octroyer des séances d’hypnose prénatale, c’est aussi, tout simplement prendre du temps pour soi et pour son bébé, d’autant plus que nous sommes pris dans le rythme ultra rapide de nos vies actuelles.

Tiphaine DABOUIS, praticienne en hypnose et thérapies brèves, EMDR

Prendre RDV avec Tiphaine Dabouis

En savoir plus sur Tiphaine Dabouis

Posted on

« Trouver sa mission de vie »

Vaste programme direz-vous !

Pour certains, cela semble facile, naturel, pour d’autres, c’est un casse-tête, une question récurrente ou encore la sensation de ne pas être sur les bons rails, une sensation diffuse de mal être, ou encore un manque d’énergie, d’envies, bref des signaux qui expriment qu’il y a quelque chose à comprendre, à rectifier, mais quoi ?

J’ai envie de me réaliser, de m’épanouir mais je ne sais pas quoi faire, ni vers quoi me diriger, je me sens perdu (e) ou encore je sens que je suis à un carrefour de ma vie mais je ne sais pas quelle direction prendre…

Tout le monde a une mission dans la vie.

Tout le monde a une raison d’être sur la Terre…

La méconnaissance de nous-même entraîne des choix qui ne nous correspondent pas réellement qu’ils soient personnels et/ou professionnels. Et quand notre être profond ne peut pas se réaliser pleinement dans sa raison d’ETRE, c’est alors qu’apparaissent les signaux de mal-être… Réjouissons-nous ! Ces signaux nous informent que l’heure est venue d’une petite remise en question.

Tout est en nous, notre mission de vie s’exprime :

  • dans nos penchants naturels
  • dans nos objectifs d’enfance
  • dans nos intuitions récurrentes
  • dans les rêves que nous faisons et qui nous guident

Quand nous avons perdu l’habitude d’écouter notre être intime et que nous avons suivi plutôt notre mental, il nous faut renouer avec cette partie de nous-même qui connaît les réponses.

Pour ce faire nous allons stimuler notre cerveau droit, siège de l’intuition, de la créativité pour lâcher prise et nous écouter vraiment. Cette partie est toujours là, présente en nous, attend et désire ardemment cette reconnaissance.

Dans le séminaire « Trouver sa mission de vie », le dessin, la peinture, la musique inspirée, le mouvement… concourent à cette re-connexion avec cette partie de soi-même oubliée.

Prochain stage : 22/08, 23/08 et 30/08 de 9h30 à 17h30 (déroulement sur 3 jours)

Entretien au préalable pour échanger avant l’inscription définitive.

Découvrir Murielle Poirier

Lire davantage sur le stage “Trouver sa mission de vie” chez ORA

Prendre RDV en NERTI avec Murielle Poirier

Posted on

L’ostéopathie pour les bébés

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’adresse à tous, de la naissance à la fin de vie. Elle permet de redonner un équilibre global à l’ensemble du corps en utilisant plusieurs techniques différentes (structurelles/fonctionnelles/crâniennes, viscérales…). Le praticien s’intéresse aux antécédents de chaque patient afin de mieux connaitre son histoire. Chaque consultation est donc différente et la prise en charge est adaptée à chaque patient.     

Chez les bébés et les enfants, l’ostéopathe pratique seulement des techniques douces, dans le respect des structures sans forcer aucun mouvement. 

Pourquoi dois-je emmener mon bébé chez l’ostéo ? 

La grossesse : pendant 9 mois bébé va se développer. Il va capter toutes les émotions de sa maman et toutes les substances qu’elle va prendre au cours de sa grossesse. Lors de sa vie utérine, le bébé peut donc déjà se créer des blocages « corporels ». Par exemple, dans les cas suivants :

  • Stress de la maman pendant la grossesse : décès/deuil, problème au travail, grossesse non acceptée…
  • Chute de la maman lors de la grossesse.
  • Tabac/prise de médicaments 

L’accouchement : c’est l’un des premiers traumatismes de la vie. Il est très éprouvant pour la maman mais également pour le bébé ! Son corps va venir absorber toutes les contractions utérines. Quelques facteurs peuvent compliquer l’accouchement et venir provoquer des blocages par la suite :

  • Une naissance en siège. 
  • Césarienne. 
  • Naissance prématurée. 
  • Des poussées sur le ventre de la maman.
  • Un cordon enroulé autour du cou ou d’un membre.
  • L’utilisation de forceps/ventouse/cuillères. 
  • Les produits utilisés lors de l’accouchement (péridurale/déclenchement/…) peuvent également venir créer des blocages chez le bébé.  

Dans les premiers mois de vie, il peut y avoir des évènements qui nécessitent une consultation chez l’ostéopathe :

  • Chutes (de la table à langer, du lit…). 
  • Vaccins.  
  • Etc…

Déroulement d’une séance d’ostéopathie avec bébé  

L’ostéopathe pose beaucoup de questions ! Sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, sur l’alimentation, le sommeil, sur l’état général, … Il détaille également le motif de consultation.

L’ostéopathe fera ensuite un examen et une manipulation très doux afin de détecter les pertes de mobilité et travailler sur les différents blocages retrouvés au niveau du crâne, du thorax, de l’abdomen, du bassin… Toutes les techniques sont faites sans douleur ni gestes brusques.   

Bébé peut pleurer lors de la consultation. Cela ne signifie pas qu’il a mal mais qu’il extériorise les émotions associées au blocage. Laissons-le s’exprimer et libérer ses tensions.

La consultation se termine lorsque l’on retrouve une harmonie globale du corps.  Une consultation pour un bébé peut être plus courte qu’une séance classique adulte.  L’ostéopathe vous proposera un suivi des différentes étapes d’apprentissage de bébé jusqu’à la marche.  

Conseils pratiques pour une consultation en toute sérénité

  • Les parents sont présents lors de la consultation. Ils veilleront à bien respecter une certaine distance afin que la bulle « thérapeute/patient » soit respectée. 
  • Vous pouvez consulter dès la sortie de maternité, mais laissez-vous quelques jours pour que votre bébé découvre son foyer et sa famille.
  • Venez toujours avec le carnet de santé de votre enfant, son doudou et un biberon s’il n’est pas allaité.
  • Ne venez pas accompagné de vos autres enfants. Votre nourrisson aura besoin de calme et de toute notre attention.

 Motifs de consultations ostéopathiques chez bébé 

  • Bébé agité, très tendu ou crispé.
  • Bébé qui pleure tout le temps depuis la naissance.
  • Difficulté lors de l’alimentation (tétées ou biberon).
  • Troubles du transit (diarrhée/constipation/coliques).
  • Régurgitation.
  • Bébé qui tourne toujours la tête du même côté.
  • Présence d’une déformation au niveau du crâne.
  • Si les yeux divergent ou convergent.
  • Bébé qui à tendance à se jeter en arrière.
  • Un bras qui reste en arrière. 
  • Affections ORL à répétition (bronchiolites/otites/…)
  • Etc…

En observant votre nourrisson et en apprenant à le connaître, vous pourrez détecter des symptômes qui vous paraissent anormaux.

Claire Devalance et Marie Pasquier-Mavridis

En savoir plus sur Claire Devalance (ostéopathe DO)

Prendre RDV avec Claire Devalance

En savoir plus sur Marie Pasquier-Mavridis (ostéopathe DO)

Prendre RDV avec Marie Pasquier-Mavridis

Posted on

La naturopathie : pour quoi ? pour qui ?

 

La naturopathie fait partie de la famille des médecines alternatives, dites aussi “non conventionnelles”, car non réglementées. Son objectif est d’apporter une meilleure qualité de vie par le biais de soins, de bien-être physique par la prévention et l’apprentissage, ainsi que par l’auto-régénération de l’organisme via des méthodes écologiques et naturelles.

Cette pratique existe depuis longtemps, à savoir de l’époque d’Hippocrate, le fondateur de la médecine traditionnelle. On y trouve déjà à cette époque la notion de la globalité du corps et de la prévention physique et psychique.

Le naturopathe n’est pas médecin et son accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical. Lors de votre première consultation, le naturopathe vous posera des questions afin de mieux cerner vos habitudes alimentaires, vos éventuels antécédents médicaux, vos habitudes hygiéniques, votre rythme et votre style de vie, etc. Son but est ainsi de mieux vous conseiller pour favoriser un mieux-être durable avec une vision complète dans l’idée que le tout forme un ensemble unique qui vous correspond.

C’est pourquoi le programme qu’il vous propose est toujours personnalisé. Il peut y avoir :

  • des mesures hygiéniques ou diététiques 
  • des exercices physiques adaptés
  • des conseils et des recommandations psycho-émotionnelles
  • des conseils des phytothérapie, aromathérapie, nutrithérapie, etc.

La naturopathie convient a absolument tout le monde : quelque soit l’âge et le sexe, vu qu’il s’agit de prendre soin de sa santé et de son bien-être. C’est un excellent complément à un traitement allopathique et c’est aussi une parfaite manière de prévenir et anticiper pour rester en forme.

Chaque praticien utilisera sa boîte à outil personnelle en fonction de sa formation (initiale, mais également les éventuelles formations complémentaires ou spécialisations) et en lien avec la personne qui vient le consulter. En outre, comme les thérapeutes d’autres spécialités, le naturopathe offre une stabilité émotionnelle, une écoute, une tolérance, une ouverture d’esprit et une patience propre au métier d’aide et d’accompagnement humain.

Marie-Louise Grognet et Léopoldine Garde sont les 2 naturopathes d’ORA.

Si vous souhaitez être conseillé pour choisir le thérapeute le plus adapté à vos besoins, appelez nous au 02 28 44 55 92.

> Prendre RDV avec Marie-Louise Grognet

> Prendre RDV avec Léopoldine Garde

Posted on

Peurs – phobies – hyper-émotivité avec NERTI c’est FINI !

Nous avons tous des peurs, nous nous sentons tous parfois triste ou en colère mais lorsque ces comportements prennent le dessus et nous empêchent de vivre sereinement le quotidien, il y a alors nécessité de s’en libérer et accéder à une vie plus épanouissante pour nous et nos proches.

Comment ça fonctionne ?

Les peurs, phobies et comportements dysfonctionnels correspondent à des mémoires traumatiques logées dans notre cerveau reptilien. La fonction de celui-ci est de nous maintenir en Vie et il s’exprime par le langage du corps.

Dans notre quotidien, lorsqu’une situation déclenche de fortes sensations telles que le cœur qui s’accélère, l’impression d’étouffer, le cerveau figé… c’est notre cerveau reptilien qui lance une alerte rouge « Attention Danger », c’est-à-dire qu’une mémoire traumatique est réveillée par un
déclencheur précis (l’ascenseur, la voiture, l’avion, les araignées, l’environnement, etc…).

Cette mémoire traumatique correspond à un événement qui s’est produit dans le passé, voire à l’état foetal, où le cerveau reptilien a vécu une micro perte de connaissance et a assimilé cela à une petite mort. Or son rôle est de nous maintenir en Vie.

Dans le processus NERTI, nous allons signaler à celui-ci qu’il n’y a plus de danger.

Pour cela en séance à partir d’une scène qui arrive à la conscience, et même si ce n’est pas la scène à l’origine du trauma, la personne va revisiter les sensations jusqu’à l’origine de la mémoire traumatique et passer le «verrou ».

Ce sont des sensations très spécifiques, un état de flottement, la tête qui tourne, une sensation de très grande fatigue… Nous laissons le corps faire son travail et lorsque ce verrou est dépassé, le cerveau reptilien comprend qu’il n’y a plus de danger et la mémoire traumatique est ainsi nettoyée, immédiatement.

C’est pourquoi une à deux séances suffisent, il peut y avoir une à deux racines.

NERTI traite :

  • Les peurs et phobies de tous ordres (éreutophobie, peur de parler en public, de conduire, de l’avion, des araignées, l’agoraphobie…)
  • L’hyper-émotivité (tristesse, colère…) engendrée par les blessures telles que l’abandon, le rejet, la trahison, l’humiliation…
  • Les comportements disproportionnés et/ou dysfonctionnels tels que la procrastination, la jalousie, une grande timidité…

NERTI est inspiré de la sophrologie, de la méditation VIPASSANA, des méthodes TIPI, PRI, du lying.

Préconisé à partir de 12 ans.

Murielle Poirier

Découvrir Murielle Poirier

Lire davantage sur la méthode NERTI chez ORA

Prendre RDV en NERTI avec Murielle Poirier

Posted on

La bienveillance au travail : c’est quoi ?

Le terme de bienveillance est beaucoup utilisé à notre époque, entre autres au travail quand il est question de Qualité de Vie au Travail (QVT). Celle-ci est souvent l’affaire des Ressources Humaines dans une entreprise, ou de soi-même lorsqu’on est entrepreneur, freelance, artisan ou artiste.

Voici la lecture que j’en propose : la bienveillance, pour partir de la définition du mot, est la disposition affective d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui, ainsi que la disposition d’esprit inclinant à la compréhension et à l’indulgence envers autrui.

Cette notion vient donc appuyer l’importance d’adoucir les rapports humains et les relations professionnelles, horizontales comme verticales, en entreprise. Le mouvement qui se développe dans certaines sociétés (avec la Responsabilité Sociétale des Entreprises par exemple) demande donc un véritable engagement de la part de chacun. Il est possible d’être une personne qui initie le mouvement, mais il faut qu’il soit réellement suivi pour devenir efficace et source d’épanouissement au quotidien. 

L’application de la bienveillance en milieu professionnel peut se réaliser en s’appuyant sur trois axes qu’on retrouve dans la QVT :

  • Considérer les personnes et donner du sens au travail de chacun
  • Veiller à la qualité des relations humaines et les développer, ainsi qu’au mieux vivre ensemble
  • Respecter les conditions de travail et veiller au bien être des individus à leur poste

Je parle de cette notion régulièrement à travers mon métier de dynamisatrice. Je souligne que la bienveillance, avant même de s’appliquer vis-à-vis des autres dans le milieu professionnel, doit d’abord commencer vis-à-vis de soi-même. J’en parle souvent en conférence : soyez doux et respectueux de vous-même !

Les bénéfices pour l’entreprise sont observables : la bienveillance véritable renforce la cohésion, la confiance et la coopération et autorise le droit à l’erreur. C’est une approche plus humaine pour être performant : celle du savoir être et non uniquement du savoir-faire.

Alexandra Bertrand

Pour en savoir plus sur Alexandra

Posted on

La gestion des émotions

« Soit je garde tout, soit j’explose, c’est pour ça que je préfère ne rien dire… »

En ces temps tourmentés, il me semble intéressant de vous faire part de mes observations :

Mon expérience personnelle et le fait d’accompagner des personnes en psychothérapie depuis 2002, me permet de constater que, ce qui nous rend perturbés, est très souvent une mauvaise gestion de nos émotions.

En effet, notre éducation ne nous a pas appris à exprimer notre ressenti. Au contraire, nous avons souvent été arrêtés dans l’expression de nos émotions.

Je suis frappée de voir encore aujourd’hui, sur le petit comme sur le grand écran, des scènes où, lorsqu’un enfant ou un adulte se met à pleurer, le réflexe de l’entourage est de l’arrêter, comme pour le protéger… 

J’ai très récemment entendu (sidérée !), un tout jeune papa dire à son fils d’à peine 4 ans : 

« Je vais t’en coller une comme ça tu sauras pourquoi tu pleurs ! »… Oups !

Emotion : de émouvoir, d’après l’ancien français motion mouvement.

On peut voir l’émotion comme une énergie en mouvement nous traversant de l’intérieur vers l’extérieur. Ce qui devrait être un joyeux torrent suivant son cours naturel d’expression, devient une « retenue » comparable, à échelle individuelle, au barrage d’Assouan en Egypte. Savez-vous que le lac Nasser exerce une telle pression par cette retenue du Nil, que cela crée des micros-séismes ? Et saviez-vous qu’il se produit le même phénomène à l’intérieur du corps humain ? Cela ne vous évoque-t-il pas la pression interne ressenti par une grande majorité de personnes autour de vous ? Ou par vous-même ? 

Il ne se passe pas une consultation sans que la personne me dise : « le sac est plein, je suis à deux doigts de craquer ! », « je suis une vraie cocotte-minute sous pression ! », « je ressens comme une bombe à retardement à l’intérieur, si je continue je vais exploser, j’ai peur de perdre le contrôle ! » … Tous sont conscience et expriment qu’en continuant de la sorte « ils vont y laisser leur santé ».

Toutes ces émotions retenues, contenues, s’accumulent d’année en année, comme l’eau derrière le barrage. Et ça, depuis l’enfance ! 

C’est l’accumulation qui génère cette pression et qui se transforme en violence. Cette violence peut surgir et nous dépasser quand nous nous y attendons le moins. Nous pouvons alors nous sentir coupable de ne pas avoir pu nous maîtriser, d’avoir blessé sans le vouloir, tout en ne comprenant pas ce qui nous est arrivé.

A ce stade nous pouvons dire qu’il est effectivement « dangereux » d’exprimer nos émotions ! Cela peut s’apparenter au fait de soulever la pipette de la cocotte-minute sous pression, laissant ainsi jaillir un jet de vapeur brûlante.

Durant les consultations j’entends souvent : « c’est simple : soit je garde tout, soit j’explose, c’est pour cela que je préfère ne rien dire ! Jusqu’au moment où… »

Intuitivement nous savons que ce que nous contenons ne disparaît pas avec le temps. D’autres émotions viennent s’ajouter et remplir nos « valises » qui pèsent de plus en plus lourd au fil du temps…

Dans le cadre sécurisé qu’offre la psychothérapie avec le soutien d’outils tels que l’EMDR, l’Autohypnose, l’Expression Facilitée, je vous aide à vous connecter à votre ressenti et à libérer, à votre rythme, les émotions restées bloquées. 

J’aime dire que je vous aide à poser vos valises et à vider votre sac !

Prendre RDV avec Soazig Boissier

Voir la fiche de Soazig Boissier

Découvrir l’Expression Facilitée

Découvrir l’EMDR

Découvrir l’Autohypnose

Posted on

Hypnose vers l’équilibre : utiliser votre inconscient, il détient les clefs de votre santé !

Longtemps considérée comme farfelue, l’hypnose n’a aujourd’hui plus rien de fantaisiste. Grâce notamment à l’hypnose médicale, c’est devenu une pratique solide, mieux comprise et reconnue scientifiquement.

En effet, depuis la seconde moitié des années 90, les techniques d’imagerie comme l’IRM fonctionnelle et le TEP-Scan on permit d’identifier cet état particulier et d’attester de sa réalité.

L’hypnose est un état modifié de conscience, un pont entre le conscient et l’inconscient. Cela n’a rien de magique, chacun d’entre nous se met naturellement en hypnose plusieurs fois par jour.

L’impact de l’hypnose et de l’autohypnose sur la mieux-être est bien réel, on peut parler de système d’autorégulation. Lorsque l’on sait mieux gérer ses émotions, qu’on est plus en cohérence avec ses valeurs et ses croyances, qu’on est moins tendue, qu’on a moins de conflits relationnels, on souffre moins de problème. Quand on est plus à l’écoute de sa vérité intérieure, on est mieux dans sa peau et dans son corps, une harmonie se crée.

Le travail en hypnose a pour effet de diminuer voir de supprimer certaines manifestations, et aide à mettre en place des comportements nouveaux.

Contrairement à ce que peuvent laisser croire certaines émissions télévisées, la personne hypnotisée ne peut pas sauter par la fenêtre parce que l’hypnotiseur lui a suggéré. Il n’y a pas de sorcellerie dans cette technique. Certains sont plus réceptifs que d’autres, mais tout le monde reste conscient et maître de ses actes.

L’hypnose permet de visiter son monde intérieur, tout en restant connecter à l’extérieur. Nous faisons simplement appel à un fonctionnement particulier mais naturel du cerveau.

Lors de la première rencontre avec le thérapeute, il s’agit de créer le lien, de définir le trouble qui amène la personne à consulter et d’évaluer ce qu’elle souhaite réellement. L’hypnose permet de prendre soin de soi et de développer pour se faire des dispositions internes et des comportements inédits.

Tiphaine DABOUIS, praticienne en hypnose et thérapies brèves, EMDR

Prendre RDV avec Tiphaine Dabouis

En savoir plus sur Tiphaine Dabouis

Posted on

Détox après les fêtes

Nous le savons tous, après les fêtes notre corps a été mis à rude épreuve. Repas sans fin, trop sucrés, trop salés et bien évidemment trop gras, avec en bonus l’alcool qui a mis à mal notre foie.

Voici une liste des aliments à privilégier pour une bonne détox après les fêtes…

Les légumes verts 

Les légumes verts ont un réel pouvoir de détoxification  de l’organisme. En effet, ils favorisent l’élimination de l’acidité de notre alimentation dans notre tube digestif. L’équilibre acido-basique est primordial du chemin vers une bonne santé. De plus, les légumes verts sont riches en fibres ce qui permet d’améliorer la digestion et donc par conséquent facilite le transit pour laisser nos intestins fonctionnels et en bon état dans leur rôle de barrière immunitaire.

Quelques exemples de légumes verts alliés pour vos intestins : poireau, cresson, mâche, céleri branche, choux de Bruxelles, chou frisé.

Cependant il est important de les prendre biologiques et de ne pas trop les faire cuire afin de profiter de leurs bienfaits (crus ou cuits doucement à la vapeur, les légumes verts seront de véritables alliés de votre système digestif).

Le citron

Les vertus du citron ne sont plus à démontrer. A jeun, un citron pressé dans de l’eau tiède, vous permettra de faire le grand nettoyage dans votre corps et de booster votre système immunitaire, votre transit et l’élimination des toxines. De plus, c’est un aliment diurétique doux et naturel. Enfin, sa forte teneur en vitamine C, vous donnera un joli teint durant l’hiver.

Le radis noir

Le radis noir possède de vrais atouts pour notre santé. Il contient une forte quantité d’isothiocyanates et de glucosinolates qui ont des propriétés antibactériennes et antiseptiques plus qu’intéressantes en période hivernale. De plus, cet aliment est lui aussi une source de vitamine C et de potassium qui seront vos alliés pendant l’hiver.

Vous pouvez le manger en salade ou encore en jus mais vous le conseillons dans ces cas là avec d’autres légumes et fruits.

Le kiwi

Ce fruit est un indispensable dans votre cuisine et petit déjeuner durant l’hiver. Il détient une grande source en vitamine C (deux fois plus que l’orange) et de la vitamine B9 et K, ainsi que du cuivre, du magnésium, du potassium. Tous ses antioxydants et sa teneur en fibres fait de lui un fruit qui facilite la digestion et lutte contre la constipation.

Comme les autres fruits et légumes précédents, nous vous conseillons de le consommer bio et “local” car la période hivernale n’est pas sa saison. Il est cependant cultivé dans quelques endroits de l’Hexagone comme en Aquitaine.

L’ail

L’ail est un aliment aux vertus extraordinaires pour la détox. Il a une teneur très importante en flavonoïdes et en vitamine E, ce qui fait de lui un excellent anti inflammatoire et antioxydant. De plus il est source de manganèse, de vitamine B6 et C. L’ail est donc un combattant de la fatigue hivernale.

Il est à noter qu’il réduit de près de 30% le risque de cancer colorectal ainsi que de 50% celui de l’estomac quand il est consommé de manière régulière ( environ 18 g par semaine).

Voici donc une petite liste des aliment détox après les fêtes pour faire le plein d’énergie mais aussi pour bien nettoyer notre organisme avec les derniers événements riches en excès.

Vous souhaitez aller plus loin, avoir des conseils ou vous faire accompagner?

Prendre RDV avec nos naturopathes

Nous contacter