Médecines alternatives et complémentaires

Prendre rendez-vous

Kinésiologie

Description

La kinésiologie, initiée par le chiropraticien américain George Goodheart à la fin des années 1960, tire ses fondements de la chiropractie, de l’ostéopathie, de la médecine traditionnelle chinoise, des neuro-sciences, de la naturopathie, de la psychologie et des voies réflexes connues en neuro-physiologie. Elle est donc à la confluence de méthodes occidentales modernes et de l’énergétique traditionnelle Chinoise millénaire.

Étymologiquement, «kinésiologie» vient du grec kinesis qui signifie «l’action de se mouvoir ou le mouvement». Littéralement, on parle alors de science du mouvement, dans tous les aspects humains du terme :
–  mouvement physique : dynamisme, fluidité,détente
–  mouvement mental : adaptabilité, ouverture d’esprit, facilité d’apprentissage, discernement,
–  mouvement émotionnel : passage d’une émotion à l’autre, empathie, bienveillance, relation
–  mouvement énergétique : harmonie, détente, sérénité, spontanéité, créativité

La kinésiologie étudie le rapport entre la qualité du mouvement et la santé humaine globale.

Des causes externes (environnement, alimentation, microbes) comme internes (peur, anxiété, manque de confiance en soi, etc.) peuvent influer sur cette liberté de mouvement. En effet, chacun réagit différemment aux micro-agressions du quotidien, qui perturbent l’homéostasie chimique, endocrinienne, neurologique et émotionnelle du corps. Le corps possède naturellement la faculté de rétablir ces déséquilibres, sauf lorsque ceux-ci sont trop importants ou/et se répètent. Des blocages s’installent alors et le potentiel vital du corps ainsi perturbé est affaibli. 

La kinésiologie prend soin, en amont de la pathologie, des petits maux du quotidien pour éviter qu’ils ne s’accumulent et s’aggravent au fil des années. Gênants, mais pas dangereux, ce sont eux qui se manifestent d’abord lors d’un stress : douleur au dos, mal de tête, peurs, crise de larmes, insomnie, irritabilité, etc. C’est le corps qui parle et avertit, c’est la mémoire du corps qui s’éveille et réagit : il nous prévient de maux plus grands et du début de déséquilibres plus profonds. C’est un appel de l’être à aller mieux, à retrouver le chemin qui lui est propre et dont il a dévié.

La kinésiologie est une science humaine non médicale qui peut «corriger» ces petits maux en libérant les émotions du passé qui bloquent les perceptions du présent et en redonnant ses potentialités d’épanouissement à chacun.

Notre corps a une mémoire, il est porteur de toutes nos expériences. Le kinésiologue va établir un dialogue direct avec celui-ci grâce au test musculaire, outil de bio feedback.

 Ce test musculaire permet d’aller chercher la source, l’origine de ses maux, ces maux qui ne sont que des résonances actuelles de blessures passées, via la mémoire cellulaire. En effet, nous ne réagissons pas tous de manière identique à un stress. Chacun voit le monde et est touché par celui-ci selon les filtres de sa propre histoire. Les évènements sont identiques, c’est la perception que nous en avons qui change d’un individu à l’autre, et que l’on peut changer.

La kinésiologie est une pratique professionnelle holistique à visée éducative destinée à favoriser le retour à un état d’équilibre et de bien-être physique, mental, émotionnel et social.

Déroulé d’une séance

  • Entretien pour préciser l’objet de la consultation
  • Tests préliminaires pour une fiabilité maximale : Il s’agit de « câbler » le test musculaire, outil de base de la kinésiologie, pour avoir une connexion claire et précise avec le corps. Il s’agit d’une pression manuelle douce appliquée sur un muscle accessible (muscle indicateur) qui restera le muscle de référence pendant toute la séance. L’avant-bras est fréquemment employé.
  • Définition de l’objectif inconscient en termes positifs, ce qui est réellement souhaité derrière les symptômes, la demande consciente : le but de la séance est d’obtenir des prises de conscience du sujet et de lui permettre de faire de nouveaux choix conscients dans l’ici et maintenant pour redevenir auteur de sa vie (et non plus subir, selon les expériences passées, synonymes de peur, de douleur ou de peur de la douleur).
  • Bilan des perturbations : il s’agit d’engager un dialogue avec la mémoire du corps, lieu privilégié et manifesté de l’inconscient, pour y détecter les blocages énergétiques et les émotions en résonance avec l’objet de la consultation, mais surtout l’origine du stress actuel qui se trouve bien souvent dans l’enfance et qui a des répercussions dans la vie présente de la personne. Ce dialogue s’appuie sur des « grilles de lecture », un questionnement, des mots, des phrases clés sur lesquels le test musculaire réagit, nous montrant ainsi la direction à emprunter. Il n’y a donc aucun diagnostic, aucune interprétation, ni induction du mental du Kinésiologue. Le kinésiologue n’impose rien, il ne réfléchit pas avec sa tête sur le protocole le mieux adapté au problème. C’est le corps qui parle et qui choisit ce qui est le plus bénéfique pour lui à l’instant T de la consultation. La personne n’est pas obligée de « se raconter » ou de « raconter sa vie ». Cela peut se passer quasiment sans parole.
  • Détermination et pratique des équilibrations prioritaires définies par le test musculaire en fonction de l’objectif.
  • Vérification des déséquilibres précédemment mis en évidence : il ne doit plus y avoir de stress, le muscle indicateur ne s’affaiblit pas.
  • Exercices d’ancrage: des exercices visant à prolonger le travail entrepris en séance peuvent être proposés et à effectuer chez soi. La personne devient par là un acteur autonome et responsable de son bien être retrouvé.

Modalités

Habillé et déchaussé, la séance s’effectue allongé sur le dos. Effectuer des mouvements avec les bras ou les jambes sont possibles durant la séance. Il est donc nécessaire de venir avec des vêtements appropriés.

Dans le cas de nourrissons et d’enfants en bas âges (- de 7 ans), la séance se fera par l’intermédiaire d’un des parents dans la mesure où l’enfant est encore intimement lié au contexte émotionnel parental. Pour les enfants, elle se passe toujours en présence d’un des deux parents.

Chaque séance dure 1h30 et est au tarif de 90€

Les rendez-vous sont possibles les vendredis après-midi chez ORA à Nantes

Remarques importantes

La kinésiologie n’est ni une médecine, ni une thérapie, elle s’inscrit dans ce que l’OMS qualifie de “prévention primaire de la santé“.
Elle est une technique en voie de reconnaissance par l’Etat et est répertoriée dans la catégorie “Développement personnel et bien-être de la personne”.

Le kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement.
Il ne fait aucune prescription et ne demande jamais de suspendre un traitement médical.

Je suis tenue au secret professionnel.

La démarche volontaire de la personne est une condition indispensable du succès : le kinésiologue ne peut et ne veut rien imposer, il apporte simplement son aide et sa technique. Le consentement est indispensable à l’efficacité du soin.

La kinésiologie s’inscrit profondément dans le respect de la personne car c’est le corps qui parle et qui choisit ce qui est le plus bénéfique pour lui à l’instant T de la consultation. Le corps et donc le kinésiologue n’ira jamais sur des terrains où la personne n’a pas envie d’aller ou n’est pas encore prête à aller. Le nombre de séances dépend vraiment de chacun et de la singularité de son histoire de vie.

Praticiens