Un exercice pour booster son estime de soi

Médecines alternatives et complémentaires

rédigé le 6 novembre 2019

 

Dans mon métier de dynamisatrice, travaillant principalement sur l’épanouissement au travail, je constate bien souvent chez ceux que j’accompagne un manque d’estime de soi. Quelque soit l’âge ou le sexe de la personne, ce manque surgit régulièrement – peut-être même systématiquement, d’ailleurs – à un moment ou à un autre.

La confiance en soi est plus facile, car on peut reconnaître intellectuellement connaître ses capacités, ses compétences, sa solidité. On peut avoir confiance tout en manquant d’estime de soi, je l’ai observé plus d’une fois. Mais qu’en est-il de son regard sur soi émotionnellement ? Il s’appuie bien trop souvent sur le regard des autres et leur reconnaissance : “si les autres m’aiment, alors (peut-être) serai-je (éventuellement) digne de m’aimer (un jour)”. 

L’estime de soi, ce n’est pas non plus un ego surdimensionné qui cache le vide intérieur. C’est savoir, au fond de soi, avec simplicité, mais réalisme, qu’on est quelqu’un de bien. Je le fais vivre parfois lors de mes Visualisation Méditatives à ceux qui sont là, en les complimentant : vous êtes brillants, éblouissants, excellents, extraordinaires, fantastiques, magnifiques, merveilleux, prodigieux, remarquables, sensationnels. C’est toujours une sensation curieuse au départ, mais pas désagréable au final. Et pourquoi ne pas y croire pleinement ?

Voici l’exercice que je vous propose : choisissez un terme de la liste ci-dessus, celui qui vous plaît le plus ou vous semble le moins difficile à accepter. Chaque matin, au démarrage de la journée, prenez une grande inspiration et prononcez cette phrase à voix haute (par exemple, pour moi qui choisit le mot merveilleux) : « aujourd’hui, je suis merveilleuse ! ». Essayez de le faire en y croyant, avec votre coeur et vos émotions et non avec votre tête. Prononcez cette phrase sans que votre voix jugeante intérieure ne s’en mêle. Au départ, on peut avoir envie de rire, mais c’est comme tout apprentissage : c’est peu à peu que la croyance s’installe.

Alexandra Bertrand, dynamisatrice chez ORA

Lien vers la page d’Alexandra

Lien vers la prise de RDV avec Alexandra